QUELLES AIDES POUR FINANCER DES PRESTATIONS DE SERVICES A LA PERSONNE ?

Pour les personnes âgées et / ou dépendantes, les personnes en situation de handicap, des aides existent pour aider au financement des prestations de services à la personne.

RÉDUCTION D'IMPÔTS

Vous pouvez bénéficier soit d’une réduction d’impôts, soit d’un crédit d’impôts, égal à 50% du montant de vos dépenses annuelles d’aide à domicile dans la limite de 12 000 €  par an.

Ce plafond est majoré de 1 500 € par ascendant de plus de 65 ans à charge ou par personne du foyer fiscal de plus de 65 ans et ce, dans la limite de 15 000 €.

Cette réduction d’impôts est portée à 20 000 € pour les employeurs invalides ou qui ont en charge une personne invalide et qui est dans l’obligation d’avoir recours à l’assistance d’une tierce personne.

Si ce sont vos enfants qui supportent la charge financière de cette aide à domicile alors ils peuvent bénéficier de l’avantage fiscal pour la partie effectivement assumée par eux.

CRÉDIT D'IMPÔTS


Depuis le vote de la loi de finances 2017, le crédit d’impôt est désormais accordé aux retraités ayant recours à l’emploi à domicile ou à un service à domicile à compter de l’imposition des revenus de l’année 2017 à payer en 2018.

Le crédit d’impôt était jusqu’alors réservé aux personnes exerçant une activité professionnelle et aux demandeurs d’emploi. Seuls les retraités imposables bénéficiaient d’une aide fiscale par le biais d’une réduction d’impôt.

A compter de l’imposition des revenus de l’année 2017, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt, si vous faites appel à un service d’aide à domicile ou si vous employez directement une aide à domicile.


Le crédit d’impôt est égal à 50 % de vos dépenses annuelles d’aide à domicile.

Vous devez déduire le montant des aides que vous avez perçues, par exemple l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), du montant des dépenses que vous déclarez pour bénéficier du crédit d’impôt.